André-Jacques Auberton-Hervé


André-Jacques Auberton-Hervé

Un jeune homme brillant

Etudiant brillant, André-Jacques Auberton-Hervé (http://www.andre-jacques-auberton-herve.com/) décroche son doctorat dans les années 80, à l'âge de 24 ans, et participe à des séminaires internationaux dans les domaines qu’il affectionne : les semi-conducteurs et le silicium. André-Jacques Auberton-Hervé naît en novembre 1961, effectue l'ensemble de sa scolarité dans l'Hexagone et décroche son baccalauréat à 16 ans. Il étudie ensuite à la prestigieuse Ecole centrale de Lyon.

André-Jacques Auberton-Hervé a saisi très vite l’intérêt d'aller décrocher des marchés hors de France. En introduisant Soitec en bourse seulement sept années après la naissance de la société, André-Jacques Auberton-Hervé a pu résister à ses concurrents. Start-up iséroise, Soitec s’exporte très vite et atteint ainsi un CA de 372 millions d’euros dès l'année 2006.

André-Jacques Auberton-Hervé et les atouts de l'Union européenne

Pour lui, le vieux continent a des atouts incontestables. Résolument tourné vers l'avenir, André-Jacques Auberton-Hervé applaudit la révolution numérique et les avancées technologiques qui vont avec. L'Union européenne va devoir mettre en place des outils financiers plus puissants pour accompagner les start-ups. Parti de zéro pour développer une société incontournable dans le domaine de la microélectronique, André-Jacques Auberton-Hervé connaît le rôle majeur des marchés financiers.

En 1992, André-Jacques Auberton-Hervé fonde, en compagnie de Jean-Michel Lamure, la société Soitec. Des sociétés de renom sont au nombre des clients de Soitec. L'entrepreneur présente toutes les qualités du parfait manager : capacité à innover et stratégie de recrutement optimale. André-Jacques Auberton-Hervé positionne Soitec comme un fournisseur indispensable et crédible.